Illico presto !

Publié le par Niconippon

Salut biloute !

Ayé ! Je suis allé passer ma visite médicale à Bruxelles. Pour le lecteur UMPiste de base et par définition mou du bulbe, non, je n'ai pas des goûts de luxe pour ainsi faire un aller-retour juste pour dire 33 à un monsieur que je ne connais pas !

Alors, laisse-moi te raconter ça. Figure-toi que je n'ai reçu la convocation à la visite médicale que la veille de mon départ...vive l'administration centrale ! J'ai volé sur air batave, j'ai nommé KLM. Bon, rien à dire, le plateau repas était pas terrible à l'aller, mais j'ai compensé en regardant un max de films pendant le trajet puisque, de toute façon, y a rien d'autre à faire, et en plus, j'étais assis à côté d'une bombe atomique ! avec des yeux qui criaient "braguette" mais avec son mari à côté... Faudrait quand même qu'ils changent la couleur des uniformes du staff parce que ce bleu électrique ça ne le fait pas du tout !!!

Arrivé à Amsterdam, bonne nouvelle, au lieu de devoir attendre 4 heures pour prendre un avion pour Bruxelles, ils avaient supprimé le vol et une belle Batave (légèrement callipige mais bon, hein...) m'a donné à la place un voucher pour prendre le train. Yeah ! Je suis donc arrivé plus tôt que prévu et j'ai pu me laver les rillettes sous les bras plus vite (il était temps...).
Comme d'habitude et comme je te l'avais dit avant, j'avais choisi un petit hôtel dans le centre. Idéalement situé, l'adjectif "petit" lui seyait à ravir puisque, la porte ouverte donnait immédiatement sur le lit ! Juste 12.5 cm autour d'icelui pour atteindre le placard rajouté dans un coin d'un côté, et la salle de bain de l'autre côté. Relativement parlant, la salle de bain était plus grande que la chambre ! Mais bon, vu le temps passé...

Le lendemain matin, direction le siège de l'Organisation. Ai vu plein de petits hommes gris et de femmes blondes à la poitrine généreuse qui m'ont racontés ce que je devais faire ou ne pas faire pour partir à Cuba. L'après midi, je suis allé retrouver le renard du Conseil qui m'a fait visiter les lieux et avec qui j'ai bu un café à la cafète du coinstot, et avec qui, surtout, je devais passer la soirée (en tout bien tout honneur hein ! nanmého !) avec lui et sa moitié.
Le Conseil, c'est...euh...grand et puis y a plein de militaires de tous les pays. Bref c'est pas vraiment là que j'aimerais bosser, mais bon, lui il bosse à la bibliothèque donc il doit pas en voir souvent des bidasses.

Le temps de filer à la Fnac acheter un clavier sans fil (s'il te plait) pour mon Mac-que-je-n'ai-pas-encore-mais-que-je-vais-acheter parce que j'en ai ma claque de Bill Gates, quelques bouquins pour la gamine parce que je pense qu'elle va vite se lasser de la vie trépidante et passionante de Fidel et du Che, et me voilà près à retrouver le renard et sa compagne dans un des hauts lieux de Bruxelles que je te recommande, ai nommé l'ARCHIDUC. En plus, après on est allé manger juste en face, dans un resto basque espagnol (tu sais, les tarés qui parlent pas comme tout le monde) avec un concept très original. Je connaissais le kaiten sushi, c'est à dire les plats qui défilent sous tes yeux gourmands sur une ceinture movible, je connaissais les tapas, eh ben là, c'est la combinaison des deux et...hein ? Mais non, y a pas de sushi crétin, c'est remplacé par des tapas !!!

Le ventre plein, le coeur joyeux et l'esprit vaseux à cause du décalage horaire, après le digestif chez l'habitant, direction l'hôtel où j'ai retrouvé le lit mou (ai très mal dormi et pas seulement à cause du décalage...) et la petite télé. Tiens, en parlant de télé, j'ai vu un truc inouï à télé matin, il y a un type qui a inventé un téléphone portable avec option café...siiiiiiiiiiiii ! L'équipe a testé le truc, ça marche ! C'est vraiment du n'importe quoi, et on dit que les Nippons sont fous ! A quand l'option sèche-linge ?

Après une (courte) nuit, direction la banque pour ouvrir un compte. Ben oui, parce que figure toi que l'Union Européenne, d'accord, mais quand même, si tu veux bosser, ben il ne suffit pas d'avoir un compte n'importe où en Europe, ah ça non, il faut un compte en Belgique ! Vive l'Euro ! Vive l'Europe ! Bon, de toute façon c'était aussi pour ça que j'étais venu, donc, je suis allé ouvrir un compte dans une banque du crû.
L'après midi, je n'avais rien de prévu et, la visite étant le lendemain, je devais me coucher tôt pour me lever à jeûn, je suis donc allé au ciné voir Bienvenue chez les Ch'tits. J'ai bien rigolé tizoute ! Si tu l'as pas vu, fonce ! A ranger dans la série des films cultes au même titre que les Bronzés.

Lendemain, tôt, à jeûn (snif...), je vais passer la visite. Ces cons n'avaient pas précisé qu'ils faisaient une analyse des selles (selles pour les cultivés, caca pour les autres) j'avais donc posé ma pêche avant de partir...j'aurais pas dû...C'est presque si ils m'ont pas demandé de revenir le lendemain déposer ma commission..."Euh...oui, mais bon, demain, je reprends l'avion pour le Japon...Ah bon ? Ben, dispensé de caca alors ! Merci madame !"
Visite chez l'ophtalmo qui m'a fait plein de tests bizarres en me mettant des appareils étranges dans les yeux, du liquide qui brûle et tout, et tout, résultat...je vieillis...l'oeil droit est plus fatigué que le gauche.
Un petit dernier repas belge avec une collègue retournée au pays après 4 ans à Tokyo, petite nuit de nouveau, aéroport, encore les femmes en bleu, longue attente à Amsterdam cette fois (putain, mais il est immense cet aérport !), ai été sondé par une étudiante Batave très moche sur la qualité du-dit aéroport, embarquement pour Tokyo, petit dodo, bien mangé cette fois et voilà !

L'avantage, et c'est le seul, des voyages rapides comme ça, c'est que t'as pas le temps de te défaire du décalage horaire, donc j'étais frais comme un gardon en arrivant au Japon.

Voilà, la suite des aventures extraordinaires de bibi un autre jour.

A Tchao !

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

carambaole 05/05/2008 16:50

salut un ptit belge ch'tis et nippon c'est pas banal

David 03/05/2008 08:36

Alors là, mon pote !!Sympa la scène : toi, nu comme un ver, avec ta serviette qui te servait de pagne, le rouge au front et le savon à la main (merci Jacques) et ton pti pot de caca à la main... ça l'aurait pas fait. Surtout si l'infirmière avait été une grande blonde à forte poitrine... "Je vous tiens la serviette, monsieur ? - Euh, non, ça va, elle tient toute seule...".Y'a des moments comme ça dans la vie : à oublier.Bises.

carambaole 01/05/2008 01:51

castella 30/04/2008 16:45

très beau blog, sérieux. http://radiesthesie.over-blog.org

Carla :0010: 29/04/2008 13:28

bon tudo bem com voçés? Beijinhos e couragem para preparar as malas