C'était mieux avant...

Publié le par Che Nicolas

Salut mon cochon !

Hein ? Mais non c'est pas moi qui le dit c'est la télé, c'est l'épicier du coin, mon coiffeur, c'est l'air du temps , bref c'est tout le monde ! Il paraitrait que c'était mieux avant...euh...ok, mais...avant quoi ? Ouh ben ma pauv' dame, alors là c'est une autre histoire, mais, regardez-y donc voir, c'était bien mieux avant, non ?

En gros, voilà le leitmotiv universel et transfrontalier. C'est certainement le dénominateur commun à la planète entière. Mais oui, c'était vachement mieux avant, quand il n'y avait pas d'anesthésie chez le dentiste, quand les politiciens envoyaient des millions de bonhommes au casse-pipe, quand on polluait jovialement la planète, quand on faisait bosser les gamins dans les mines et, surtout, surtout, quand les bonnes femmes n'avaient pas le droit de vote !

Non mais qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre ! C'est un des refrains qui m'énerve le plus ça...C'est vrai qu'on devient con en vieillissant en fait...on a la mémoire sélective et gaffe à ton fion si tu t'avises de contredire pépé ! Tout le monde s'y met maintenant... Vive l'ordre, vive la morale, Travail-Famille-Patrie...beuêrk ! Je crois que je vais vomir...

Ah ça va mieux, tiens ! Toute cette longue introduction pour te faire part du fait que j'ai la légère impressionqu'on essaye de nous vendre du bon vieux conservatisme des familles, tendance militaro-nationaliste, en condensé abrutissant télévisuel. Oh, je ne parle pas de la France, c'est pareil, non, non, je parle d'ici. J'ai mis plus de temps à m'en apercevoir à cause de cette @#ù■♂ de langue difficile, mais maintenant, c'est trop flagrant.

Tout a commencé lorsque j'ai regardé, innocemment, un film nippon dont au sujet duquel il y avait eu beaucoup de publicité et qui vantait (le film, hein, pas la publicité!) l'époque bénie de l'après guerre nippon. Le temps de la reconstruction, le temps où l'on vivait chichement certes, mais tellement plus heureux, tellement plus abrutis de fatigue à remettre sur pied un pays laminé par l'ami yankee. Mais que c'était-y pas beau ça madame toute cette population docilement occupée à survivre et non pas à discuter les décisions de son gentil gouvernement lui-même occupé à s'enrichir personnellement et à essayer de changer la constitution pour pouvoir aller envoyer les moutons se faire tuer pour nos grands amis oneagains...

Eh ben ça n'arrête pas, ce film a tellement bien marché qu'ils en ont fait une suite. La télévision est au service du pouvoir ! Les vieux croulants qui dirigent les chaînes nationales sont de mêche avec les vieux croulants parlementaires. Et ça marche ! Les mous du bulbe locaux n'ont pas l'ombre d'un soupçon de début de doute. Des zombies abrutis de télé commeciale pourrie et de gadgets inutiles...Refaites de leur pays une puissance militaire et il n'y a personne qui bronche, par contre, essayer de leur enlever leur téléphone portable et c'est la révolution !

Bon, ok, je sais, je suis un idéaliste naïf et stupide, c'est la même chose partout. Et bien PROUT ! S'il n'en reste qu'un, je serai celui-là !!!! NO PASARAN !

Voilà mon chou, c'était mon coup de gueule du jour. Je te retrouverai la semaine prochaine bientôt avec certainement quelques nouvelles d'importance.

A Tchao !
undefined

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Albert 04/11/2009 21:14


Bien dit !


Zeld 28/12/2008 04:31

Je trouve au contraire que c'est subversif de dire que c'était mieux avant. Si c'était un "leitmotiv universel et transfrontalier" alors on serait déjà revenu à "comme avant".En même temps, il serait simpliste de considérer qu'une chose est meilleure si elle est chronologiquement plus récente.Si c'était le cas, cela voudrait dire, mathématiquement, qu'on tendrait vers un monde parfait. Il n'y aurait plus qu'à continuer comme ça, et le nombre de problèmes sur Terre baisserait encore et encore, année après année. Ça serait chouette, mais il ne faut pas rêver.Si on ne parle que de l'évolution de la société, alors autant nous en remettre aux spécialistes. On a des sociologues, des philosophes qui consacrent leur vie à étudier ça, autant que leur boulot serve à quelque chose. Et qu'est-ce qu'ils disent, eux ? Ben ils sont pessimistes. J'attends encore d'en trouver un qui expliquerait que la société s'améliore, si quelqu'un connaît un nom... je suis preneur. Pour l'instant leurs proses sont plutôt tristes. Lipovetsky nous explique dans "L'ère du vide" que tout est dénué de substance. Finkelkraut, dans "La défaite de la pensée", nous explique que nous sommes devenus une société d'adulescents décérébrés. Baudrillard, quant à lui, va jusqu'à nous dire que la réalité à carrément disparue (c'est-à-dire que les relations sociales sont biaisées par notre exposition constante à la médiatisation d'une symbolique de la réalité).Bien sûr, des tas de choses se sont améliorées. Les femmes ont le droit de vote. Mais en même temps le vote n'est plus qu'une illusion de démocratie. Avec ou sans les femmes, ce sera UMP ou PS, PS puis UMP, puis PS, l'un puis l'autre, et ainsi de suite.Quant à la pollution, je ne vois pas ce qui est mieux maintenant. La Terre n'a jamais été aussi polluée. Autrefois, on ne polluait presque pas puisque l'industrie chimique n'existait pas. Et comme pour le vote, on a l'écologie mais c'est le plus souvent du "greenwashing", c'est-à-dire de la fausse écologie consommée et innefficace.Enfin bref, je doute que ce soit vraiment tellement mieux maintenant. On s'est débarrassé de certaines mauvaises choses pour les remplacer par d'autres... Les intellectuels de notre monde sont quand même super-alarmistes au sujet de notre société (à priori eux ne font pas partie des abrutis qui regardent la télé dont tu parles) et de notre état mental. Et c'est vrai que quand on regarde autour de soi, on peut avoir des doutes.

JP 01/03/2008 18:56

Salut, j'ignore tout de la situation au Japon, et j'ai lu les différents commentaires déjà publiés ci dessus : je pense qu'il ne faut pas tout mélanger : certes nous avons fait des progrès, en médecine , en confort : on vit mieux et plus longtemps, mais est on plus heureux pour cela ? hélas, au risque d'aller à l'encontre de ce qui a été écrit, je suis partisan du " c'était mieux avant " : en effet, je pense à mon école où j'ai pu étudier sans avoir la peur au ventre du racket , de la violence, de la drogue dont on ignorait tout il y a quarante ans..trouve t on mieux qu'un gamin traite son instituteur de connard, ou qu'un ado poignarde sa ou son prof ? certes cela ressemble fort à ces séries télévisées : mais doit on reproduire tout ceci dans la vraie vie ?nourri par la violence omniprésente distillée dans les médias, manipulés par les professionnels de la communication , je pose simplement la question : téléphone portable, WIFI, internet : tout cela rend il plus heureux pour autant ? une chose me choquera toujours : lorsque dans nos sociétés dites " civilisées " on s'aperçoit d'un décès dans un immeuble lorsque l'odeur incommode les voisins ou lorsqu'une administration a des retours de factures non payées ..est cela que l'on peut appeler MIEUX qu'avant ? Voilà, je suis certain que mes propos vont déplaire, mais ce sont les miens ... hors toute pensées politiques ou autre influence quelconque :

Niconippon 03/03/2008 07:47

Merci pour ta contribution JP, c'est bien d'avoir des avis différents. Le "C'était mieux avant", c'est plus une question d'état d'esprit que de détails. Il y avait moins de violence à l'école, ou bien alors peut être était-elle moins médiatisée. Les temps étaient pourtant violents aussi. Ce que je voulais dire c'est, finalement, ce que disait déjà Cicéron il y a 2000 ans: O temps, O moeurs ! Les choses évoluent, l'homme moins...on a une mémoire sélective qui nous fait nous souvenir que des bons côtés, mais en creusant un peu plus, ne crois-tu pas que tu trouverais aussi plein de contre-exemples à ce que tu énonces plus haut ?

David Sarrado 29/02/2008 11:25

P'tain, même les comms sont plus les mêmes !
A bientôt sur meusseuneu.

Thalasrum 28/02/2008 07:44

Regarder avant, ça évite de voir la souffrance du présent & l'incertitude de l'avenir... Le passé mythique, c'est une constante de toutes les religions!!!!!