Shanghai Express

Publié le par Den Xiao Ping

Nihao ! Meuhh non c’est pas une insulte…béotien que tu es ! ça veut dire bonjour en mandarin. Ben oui, je reviens d’un petit séjour en Chine populaire, à Shanghai plus précisément. Laisse-moi un peu te raconter tout ça.

Un vol sans histoires, trois heures seulement, arrivée en début d’après midi sur place. Premier choc ! Quand tu pars de Narita – qui a autant de charmes que l’aéroport de Moscou ou du Caire – et que tu arrives à Shanghai, tu en prends plein les yeux et…les jambes. C’est tout beau tout neuf mais c’est surtout immense ! Je savais que les Chinois ne portaient pas leurs cousins nippons dans leur cœur, mais là, c’est carrément du bizutage ! Notre avion, ANA, est allé se garer à l’extrémité du terminal, c’est simple, de la sortie de l’avion jusqu’au contrôle des passeports, j’ai dû marcher plus de 10 minutes malgré le rythme effréné qui est le mien !

Passées les formalités, direction la ville ! En taxi (ça ne coûte pas grand chose), il faut compter une bonne heure pour arriver à destination. A mesure que tu te rapproches, le nombre d’immeubles et de constructions croît ostensiblement et le niveau de pollution itou. Tu sors du périph et là : Vlan ! Deuxième choc ! Tu débarques dans l’anarchie la plus totale ! Impressionnant ! Des vélos, des scooters, des voitures, de la piétaille dans tous les sens…

Arrivée à l’hôtel Rui Jin; c’est une petite merveille datant de la fin du 19ème, avec un jardin superbe, tout ça en plein centre-ville. Un oasis de verdure au milieu des gratte-ciels. Cela m’a rappelé le Palais Manial, au Caire (l’hôtel du Club Med) ; même impression de tranquillité au milieu de la jungle urbaine alentour. Check in terminé, nous voilà (oui, j’étais avec mes femmes) parti à l’aventure, à pied ! Meu Deus do Céu ! Désolé ça sonne mieux en portugais…Vue du trottoir, c’est une vraie fourmilière cette ville ! ça grouille vraiment de partout.

Courageusement, nous arpentons donc les rues et ruelles, en faisant super gaffe en traversant car ce n’est pas parce que le feu est rouge pour les voitures qu’elles s’arrêtent pour autant ! Et moi qui pensais que les Japonais conduisaient mal ! C’est simple, tu prends Le Caire, Bangkok et Rio ensemble, tu y mets un petit coup de Rome pour le goût et tu as Shanghai. Hein ? Tu ne connais pas ? Écoute ! Là je ne peux rien faire pour toi…profite donc que ça chauffe un peu en ce moment en France et va prendre l’air ailleurs !

Ne maîtrisant pas vraiment toutes les richesses du mandarin, au grand dam des chauffeurs de taxi qui me demandaient à moi (?) si je connaissais la route (enfin c’est ce que j’ai cru comprendre…), j’ai un peu oublié le nom de tous les endroits qu’on a vu, désolé ! Disons qu’on s’est fait le périple à faire, tu n’as qu’à regarder dans le guide du routard, tout doit y figurer.

Je voulais juste te parler de deux spots immanquables quand tu vas là-bas pour la première fois, l’ancienne concession française et le Bund. Contrairement au reste de la cité, ce haut lieu historique qu’est la concession n’a pas été rasé pour devenir le parterre d’un gigantesque immeuble de plus. C’est un quartier sympa, rénové et plutôt huppé où beaucoup d’expats de retrouvent pour refaire le monde – en parlant d’expats, sans mentir, 90% des blancs que j’ai croisé (et j’en ai croisé !) étaient Français…ils sont partout ceux là ! – dans un des nombreux restaurant du coin.

J’ai compris pourquoi ce quartier a échappé à la folie des promoteurs immobiliers, c’est là, chez les Français qu’a eu lieu le premier meeting (clandestin bien sûr !) du Parti Communiste Chinois ! Ils ont même transformé l’immeuble en musée, ils allaient donc pas détruire le quartier ! Déjà que le père Mao doit se retourner dans sa tombe en voyant ce qu’est devenu la Chine…

L’autre spot à ne pas manquer, de jour comme de nuit, c’est le Bund. Wouah ! Réellement impressionnant ! D’un côté de l’énorme rivière, tu as des buildings ultra modernes, de l’autre, des bâtiments datant des années 20 ou 30. Si tu veux profiter du spectacle, il faut faire la croisière fluviale, de préférence après 18h30 car ils n’illuminent pas les immeubles avant !

Ensuite, on est allé se promener à la campagne, tout un programme ! Au début, on pensait prendre le train pour se rendre à Suzhou, la Venise chinoise, mais arrivé à la gare de Shanghai…changement de programme ! Inouï cette gare ! Gigantesque, cela va sans dire. Il y a presque toutes les ethnies de la Chine représentées ! Tu as des milliers de gens partout qui attendent leur train, dehors, en train de taper le carton, endormis sur leurs sacs plastiques, et dans la fameuse position dite du « bronze », avec femme et enfant (pas de « s » à enfant, c’est toujours un par famille !). Tiens, les enfants…rigolo de les voir marcher le cul à l’air ! Les pantalons pour bébés sont ouverts derrière, pas besoin de couches, ça va directement sur le trottoir !

La gare donc, des dizaines et des dizaines de guichets pour acheter son billet, et un guichet pour les étrangers qui ne maîtrisent pas la langue de Confucius. Là, il y a vraiment des baffes qui se perdent ! Tu es tranquillement en train de faire la queue, arrive ton tour, tu es en train de causer avec la guichetière et vlan ! voilà qu’un gonze vient te pousser pour discuter avec la nana…et c’est tout le temps comme ça…Grrrr ! De toute façon, on a fait la queue pour rien, tous les trains pour le bled étaient blindés, on y est allé en taxi.

Arrivés, non sans mal car le chauffeur ne connaissait pas le bled et voulait nous larguer à la sortie de l’autoroute pour que nous prenions un taxi local (fréquence à cet endroit = 0), direction les jardins de l’Humble Administrateur. Eh ben ! Vive l’humilité ! Mate un peu la modestie des lieux ! Il avait bon goût le propriétaire des lieux à l’époque Ming. Magnifique ! Voilà, on a passé la journée là-bas avant de rentrer sur la capitale où nous avons terminé la journée en allant voir le cirque de Shanghai. Ça vaut vraiment le déplacement ! Quelle souplesse ! Par contre, là aussi, des Français partout dans la salle…Il y a eu un jumelage entre Shanghai et Paris ? Tiens en parlant de France, en me baladant, j’ai également vu ça ! Étonnant non !

Sinon, encore deux petites choses concernant le voyage : Shanghai c’est propre ! J’avais déjà vu Hong Kong mais là Shanghai, c’est immaculé ! J’ai un peu honte quand je vois les rues de Tokyo, et pourtant, comparé aux trottoirs français…

L’autre chose concerne plus la culture chinoise ; le premier petit déjeuner pris à l’hôtel en particulier. Nous étions assis tous les trois à une table, savourant les délices culinaires du crû quand soudain, venant de la table de derrière, un rot retentissant nous pris par surprise ! Comment ? Mais c’est un quatre étoiles ici pourtant, non ? Une pré-vieille chinoise éructait donc allégrement en toute quiétude après chaque bouffée…  « Bon, ben euh, finalement je vais faire l’impasse sur les rouleaux de printemps, j’ai plus faim tout à coup… », au rot suivant, j’avais envie de crier « Ahmdullah ! » Je te dis ça pour que tu sois prévenu si tu passes dans le coin.

Un autre conseil, quand tu entends des râclements de gorge, regarde autour de toi d’où partira le coup afin d’anticiper le vol de la chose, car de ce point de vue là, ça n’a pas changé, les chinois crachent toujours partout et tout le temps ! On va rigoler pendant l’épreuve de marathon aux prochains JO de Pékin.

A Tchao !

Publié dans nipponeries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marlÚne 18/12/2006 14:09

Bonjour a tous Nous organisons un projet de rencontre avc les acteurs de lart contemporain à Shanghai .......Toutes les infos sont bonne à prendre alors on cherche des correspondants, des contacts sur place.... Nous allons partir fin mars .... marlène

jeanne 21/07/2006 11:29

Je suis en Chine egalement en ce moment et je dois dire que les ro et les cracha ici sont assez impressionnants effectivement!Et meme dans les commissariats de police pas de retenue!Mais le pire je crois que c\\\'est dans les toilettes des filles.......vraiment pas de gene.....

amelichan 10/11/2005 13:20

au fait t'as mangé quoi en Chine? c'etait proche de la bouffe que tu trouves au chinatown de Yokohama?

jeanyves et isa 10/11/2005 09:00

rha le css de celine en chine je savais que tous les jap etaient des pales copieur
Non Môssieur ! On ne se contente pas de copier bêtement, on adapte à nos besoins ! ;-)
 

marie 10/11/2005 07:35

Bienvenue chez les Roteux.... et Alex ca ce n'est pas passible d'amende.. bien dommage.. Mais c'est Confucius qui a dit: Qui ne rote ni ne pete risque l'explosion!!! Que veux-tu faire contre Confucius hein?