Nico à gogo

Publié le par Nicolas

Salut mon coeur !

Eh oui, ton serviteur aussi se plie à l'air qui passe, je me résouds à l'inévitable, je souscris à la mode du jour, je fais mon 5 en 5, d'où le titre que seuls les fins observateurs japonophones ou les karateka, judoka, aïkidoka et consort ont pu apprécier à sa juste valeur, "go" étant le nippon pour "5" CQFD !

Tu connais le principe ? Non ?! Mais d'où tu sors ? Il faut partir du Larzac de temps en temps et aller à la rencontre du monde mon petit, c'est important pour ton développement ! Bon, disais-je avant d'être encore une fois grossièrement interrompu par moi-même, le 5 en 5 c'est simple: tu dis ce dont tu te souviens pour les années en 2 et en 7 depuis le plus loin possible. Ok, je vois que ça fume là-haut, démontrons par l'exemple !

1967: Le joli bébé que j'étais encore l'année précédente va sur ses un an, son génie se discerne déjà puisqu'il (moi, en l'occurence) s'est déjà aperçu qu'en souriant aux dames on obtenait des résultats !
De même, c'est déjà à cette époque que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître que s'est développée le goût de l'itinérance. En effet, c'est l'année de mon premier déménagement, passant de la banlieue parisienne à la verte campagne de Seine et Marne.

1972: Outre mon excellence à l'école qui m'a valu bien des images que je collais tendrement sur la porte de ma chambre, c'est l'époque pendant laquelle je découvre que les filles (enfin en tout cas la voisine d'en face) n'ont pas de zigounettes et pas encore de pilou-pilou ! Des études attentives avec travaux pratiques à la clef avec Eliette (c'était son nom...) me prouvent effectivement que l'anatomie féminine n'est pas toujours identique à celle que j'avais découvert dans les pages centrales de LUI que je chouravais en douce à mon paternel.

1977: Me voilà tout beau et tout bronzé avec l'accent pied-noir de surcroît. Nous habitons à Casablanca et je suis amoureux de la belle Laurence Amoyal qui n'exprime que du dédain à mon égard (la garce !). Outre mes activités de responsable de l'atelier de jardinage de la classe de CM2, je fais du sport: handball, basket, course de fond, aïkido.

1982: Vichy, son lac, ses parcs, son casino, son lac, ses parcs, son casino, etc. J'ai repris mes travaux pratiques et mes recherches en anatomie féminine appliquée avec  les donzelles du bled. C'est fou ce qu'on peut s'amuser avec un pilou-pilou ! Malheureusement, les conséquences de mes recherches sur mes résultats scolaires (ben oui, cette matière n'est pas au programme...) font que je me retrouve chez les bonnes soeurs ! Remarque, j'ai eu du bol, j'ai été interdit de cathéchisme dès le premier cours !

1987: Etudiant poil aux dents ! Je vis entre Paris et le Brésil où se trouve mon ex-future-moitié. Je bosse comme un malade avant et après les cours dans une boîte de VPC qui vend des méthodes pour gagner au Loto et des parfums aphrodisiaques ! Au moins, j'ai bien rigolé !
J'ai changé de domaine de recherche et suis passé du pilou-pilou aux bienfaits des plantes médicinales qui font rire quand on les fume.

1992: Agadou, dou, dou, pousse ta nana et moud le café ! Je suis G.O. au Club Med. Je suis à l'Île Maurice avec celle qui va devenir mon épouse et la mère de ma fille l'année suivante. Que dire ? Plage, fête, copains, cigarettes qui font rire, rhum et moi, et moi !

1997: Déjà 3 ans que nous habitons à Tokyo. J'enseigne le français aux Nippons et nous mettons Emilie en route. Elle arrivera l'année suivante. Je ne blogue pas encore mais paufine déjà ma verve légendaire. Je suis passé à la recherche sur les autochtones qui me vaut le succès planétaire que j'ai aujourd'hui.

2002: Je suis toujours à Tokyo, j'ai dû voter pour Chirac (arghhhhhhh ! quelle croix !) et je travaille pour l'Europe. J'accumule les données sur les moeurs locales et je pense à en faire quelque chose, seulement voilà, le phénomène blog n'est pas encore vraiment répandu et je n'en ai toujours pas entendu parler...Je ronge mon frein en attendant. C'est également cette année qu'Emilie fait sa première rentrée des classes et que je redécouvre les joies de l'Education-Nationale-"gratuite"-mais-qui-me-coûte-quand-même-un-million-par-année scrogneugneu !

2007: Du changement en perspective ? Je vais préparer le concours afin de pouvoir changer de statut et peut être (si je réussis), pouvoir changer de pays tout en restant dans la boîte ! P**** ! J'ai du boulot sur le feu ! Il faut que je révise tout un tas de trucs inouïs qui ne servent qu'à torturer les candidats et qui n'ont aucune utilité dans le travail quotidien...Pour te donner une idée de mes connaissances en la matière, pour moi la différence entre le traité d'Amsterdam et celui de Nice, c'était principalement géographique ! Je suis dans la mouise...

Et voilà !

A Tchao !

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Carla :0010: 20/02/2007 11:44

SON CARACTERE Le Cheval est rapide et n'a pas de patience. C'est un grand charmeur , mais intellectuellement il n'est pas une lumière. C'est un personnage difficile à comprendre. Il aime rester dans le flou, pour se protéger ou pour augmenter son charme. C'est un être passionné et sait se faire entendre. Il a le don de se mettre à la hauteur de la personne qu'il a en face de lui. En amour ou en affaires, il parle beaucoup pour pouvoir arriver à ses fins. C'est un merveilleux comédien. Très indépendant il aime n'en faire qu'à sa tête. Il aura de multiples expériences, et parfois des échecs dont il ne mettra pas longtemps à se remettre. Opportuniste, il réussira à
fr
anchir les différentes étapes de l'existence. Il sera parfois surprenant pour ses adversaires. SES CENTRES D'INTERET Il fera un surprenant journaliste, car il a un jugement rapide sur les situations. De plus,ce métier lui permettra sans cesse de passer d'un sujet à un autre, ce qu'il apprécie beaucoup. Il peut devenir un chef d'entreprise et obtenir les meilleurs contrats . Toutefois, il ne faut pas lui confier une affaire longue et compliquée. SES AFFINITES Il ne peut vivre qu'avec beaucoup de monde autour de lui qui lui témoigne de l'affection. C'est un grand séducteur et il s'attire des rencontres intéressantes. Il n'aura pas de stabilité dans un couple. Comme quoi ca ne veux rien dire a 100% ce bazar!!!! bisous :-))

Nicolas 21/02/2007 02:50

Mouarf !

David Sarrado 20/02/2007 08:48

Oui, mais en ce moment, c'est les vacances...Au fait, trop fort, ce Nico...

Nicolas 20/02/2007 09:25

on va voir ce qu'on peut faire aujourd'hui...Sinon, oui, oui, je sais, je suis le meilleur ! Et en plus tu as été sournois de poster ça pendant que moi je dormais !

David Sarrado 19/02/2007 13:25

Ben alors, je ne te vois plus sur MSN.Amicalement.

Nicolas 20/02/2007 01:25

c'est que ce n'est pas évident à gérer 8 heures de décalage quand, en plus, tu travailles...

Carla :0010: 19/02/2007 13:03

Porquê maluca? Muito travalho?

Nicolas 19/02/2007 13:17

Cruz credo ! vou ter trabalho até...não é tanto a quantidade, mas a gente com quem eu vou ter que pasar a semana ! uns chatos qué nem te conto !!!!

Carla :0010: 19/02/2007 12:22

passa uma boa semana. beijinhos meu marinheiro !!

Nicolas 19/02/2007 12:49

vou precisar dos beijinhos que esta semana vai ser maluca...