Tokyo FM

Publié le par Ze crazy DJ

Pour une capitale de 20 millions et des poussières d’habitants, Tokyo en particulier (mais c’est aussi vrai pour tout le Japon) est chichement dotée quand on en arrive à la radio. Non seulement il y a très très peu de radio FM, mais en plus, celles-ci n’ont rien à voir avec ce que tu pourrais attendre d’une FM. En fait, ça ressemble plus aux Grandes ondes hexagonales…

 

 

Je sais pas mais à Paname par exemple, il suffit de tritouiller le bouton un tout p’tit chouïa et boum te voilà sur une nouvelle station ! Y en a pour tous les goûts. Ici, nenni ! Tu en as 5 ou 6 qui se battent en duel et c’est tout. Ah non, j’oubliais, sur les ondes courtes, tu peux écouter la radio des forces d’occupation oneagain !!! Comme il y a un paquet de bases disséminées sur le territoire, leurs émissions touchent du monde.

 

 

Si encore ces quelques stations diffusaient de la bonne musique…meuh non ! pense tu ! De la daube de hit parade, des infos, de la pub, encore de la pub, la météo et caetera, et caetera…En plus, ils n’arrêtent pas de parler ! Infernal ! Tu peux être sûr que dès qu’il y a un bon morceau qui passe, patatra, au bout de 2 minutes y a un gonze et une meuf qui commencent à l’ouvrir. Et vas y que j’cause, que j’fasse de l’humour vaseux, que j’te raconte la chute de dent du petit dernier…Grosse fatigue !

 

 

C’est bizarre, mais au pays du capitalisme et du consumérisme, tout est très bien protégé. Je dirais même plus (comme les Dupond), auto-protégé. Comme le reste, il s’agit d’un consensus : « ok mec alors toi tu diffuses sur telle longueur, moi sur telle autre, on se montre nos grilles de programmes pour pas se faire de l’ombre, et on se partage le butin publicitaire »…Tout est là ! Le pactole des sponsors ! Pas question de laisser du gâteau à d’autres, on ramasse tout ce qu’on peut et Fuck le reste !

 

 

Et voilà ! ça fait onze ans que je suis privé de reggae ou de bon vieux rock des familles. Onze ans que je me tape des midinettes sans voix (ou plutôt avec la même voix) qui deviennent d’illustres inconnues  un mois plus tard…Non pas que la J-pop ou le J-rock soit nul, on s’habitue à tout et il y a plein de groupes ou de solistes que j’aime, mais j’en ai raz la casquette des trucs insipides style SMAP (boysband maintenant trentenaire) V6 (eux ils sont dans la vingtaine) et autres Arashi (là, c’est des minots de moins de 20 ans) pour les mecs, et Morning Musume pour les filles…

 

 

Cet été je me fais une cure de FM !

 

 

A Tchao sur les ondes !

Publié dans nipponeries

Commenter cet article

foo 11/01/2007 20:03

olà aret de mettre dé koneri, et trouve plutôt 1 lien pour fer partaG tokyo FM en direct

Nicolas 12/01/2007 06:51

Tu tapes Tokyo FM dans Google et tu te démerdes ;-)

Le Littré 02/07/2005 09:18

Tiens Ayane, je viens de créer une nouvelle rubrique "Lexique", toi qui es fan du Japon, j'aurais besoin de ton input, s'il y a du voc ou des expressions particulières que tu veux connaître.
Bref, cette rubrique est aussi faite pour toi !

Ayane 02/07/2005 09:08

Salut ^^

Ah je te comprend pour la musique. C'est à peu près pareil dans tous le pays. On diffuse tout ce qui est commercial, et particulièrement, c'est d'ailleurs le cas en France, tout ce qui est du ressort de nos chers chanteurs nationnaux, donc nul. Cocorico!! Au Japon, SMAP est incontournable, malheureusement pour toi.. Mais je préfère largement SMAP à n'importe quel artiste français... Au moins ils ont la voix et la forme! (mais je n'écoute pas du tout sinon)

foune-radio 20/06/2005 15:51

ben mon pauvre ami c bien pareil ici!! en France, c NRJ qui mene la danse! pour te montrer jusqu'à quel point ils dominent le business : aujourd'hui, lorsqu'une maison de disques sort un artiste, il faut qu'il intéresse NRJ, si ca le fait pas, il peut aller se foutre sa guitare in the ass! c pour ca qu'on a que de la merde!!

quant aux soit disant radio rock ou autres, elles passent 4 chansons en boucles qui sont en générales les 4 chansons rock qui passent sur NRJ!! (le mouv, oui Fm, etc..tout de l'arnaque!!)

y'a qq radios indépendantes cependant, mais on ne les capte pas dans bcp d'endroits.

cela dit, c vrai qu'au Japon, les radios sont particulierement nulles!