Question d'honneur

Publié le par Et ta soeur

Pendant que je suis sur les questions philosophiques, après l’identité, je me suis encore tritouillé les neurones (qu’est-ce que je ne ferais pas pour toi !) sur un autre concept : l’honneur…Cela m’est venu pendant la formation que j’ai suivie la semaine dernière alors que la formatrice parlait de « déclaration sur l’honneur ». Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Tout de suite, j’ai pensé à des types avec des perruques frisées et des bas en soie se battant en duel à l’épée à l’aurore au fond d’un bois ! Je ne sais pas pour toi, mais moi je trouve ça un tantinet désuet et obsolète.

 

 

Cela me rappelle aussi le moment où j’ai fait les 3 jours (qui n’ont duré qu’une journée, j’ai eu chaud mais je m’en suis sorti P4) et où un bidasse qui surveillait les épreuves écrites a déclaré solennellement que c’était un honneur de servir son pays… Et ta sœur !

 

 

Je m’explique : ce qui me gène avec ce genre de mot porteur d’image forte, c’est justement la valeur intrinsèque qu’il induit (putain comment que je cause !). Et là, je suis confronté à des problèmes moraux…En effet, pour moi, la notion d’honorabilité est une variable dépendant de plusieurs facteurs contextuels (géographique, politique, etc.). Par exemple, en temps de guerre, il est honorable de tuer des pauvres types qui ne t’ont rien fait, de même, en Corée du Nord actuellement (mais c’était le cas aussi en France sous Pétain et en Chine pendant la Révolution Culturelle), ou ailleurs, il est tout à fait honorable de dénoncer ses voisins, voire sa famille…Il a également été très honorable de brûler ou massacrer des milliers de personnes au nom d’idéologies douteuses (je peux parler au présent avec nos amis oneagains). En France, il y a même eu un projet de loi par Perben pour inciter les gens à dénoncer !

 

 

Pétain, pendant qu’on en parle a pendant très longtemps eu une bonne réputation, un homme très honorable et tout…On connaît la suite ! De Gaulle, sujet encore un peu tabou pour les plus de 40 ans, avait (et a encore) cette aura d’honorabilité quasi intouchable, pourtant, c’est sous sa longue présidence qu’a été ressortie et utilisée (500 fois) une vieille loi de 1881 punissant d’une forte amende et d’emprisonnement quiconque aurait des propos « déplacés » à l’encontre du Président de la République…

 

 

Donc, tu vois, ce mot « honneur » me fait un peu peur et beaucoup rire. Quand je vois aussi les différents systèmes juridiques mondiaux, je me marre franchement ! Quel est le message donné ? Vole en toute impunité tes concitoyens, ment-leur tant que tu peux, détourne des millions et tu finiras Chef d’Etat ! Vole une mobylette et tu iras directement en tôle ! Vive la République !!!

 

 

Tout ceci pour te dire que j’aurais du mal à faire une déclaration sur l’honneur car ma notion de la chose peut être à des lustres de celle de mon interlocuteur. Je crois plutôt que l’honneur, tel qu’on l’entend, devrait plutôt être appelé « conscience ». Mais là, on touche à des notions difficiles. Je peux mentir délibérément pour protéger un être cher, je n’ai de compte à rendre qu’à ma conscience, mon honneur n’a rien à voir là-dedans.

 

 

Bon, je m’arrête ici et je te dis honorablement : A Tchao !

Publié dans Humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maitre dong 06/06/2005 10:51

quand sur terre il existe des fabius ou des mélenchon, on regrette le SEPPUKU!!!