La saga continue

Publié le par Gueule de bois

Salut mon canard !

Ouh la la ! Ne crie pas ta joie si fort...j'ai mal sous les cheveux, je suis à l'ouest et...hein ? ben oui, à l'ouest. Et pourquoi pas ? La terre est ronde, non ?! Enfin, bref, j'ai un peu trop forcé sur la rôteuse hier et c'est pas une partie de plaisir d'être au bureau aujourd'hui...C'est encore un des trucs dont au sujet duquel il faudrait que je te cause, mais pas aujourd'hui sinon je sens que je vais vomir sur mon clavier...

Donc, pas de "beer garden" pour cette fois, mais laisse-moi (de toute façon, même si tu ne me laisses pas, je le ferai quand même, na !) te narrer une autre des grandes joies estivales de ce pays, les "somen". Quoi-t'est-ce ? Grosso modo, ce sont des pates fines et froides qu'un individu, qui ne devait pas avoir fumé que des Marlboros, a trouvé irrésistible de compliquer la tâche, pourtant simple à l'origine, de les manger, en mettant un tas d'obstacles débiles entre les susdites pâtes et ton estomac !
En fait, au lieu de te les servir directement dans ton assiette (enfin, dans ton bol, en l'occurrence...), tu dois les pêcher toi-même...J'te jure...! Donc, avant que les réjouissances ne commencent, des gonzes installent un espèce d'échaffaudage sur lequel est installé un bambou ou toute sorte de choses pouvant faire office de goutière, selon un plan incliné de plusieurs degrés sur l'échelle de la connerie, et dans lequel on fait couler de l'eau.
Une fois le torrent en place, les convives, armés seulement d'une paire de baguettes et d'un bol rempli de sauce, se mettent de part et d'autre de la rivière artificielle et attendent goulûment qu'un sadique déverse les pâtes dans le fleuve en furie.
Je vois à ton air de méduse en châleur que tu as du mal à te figurer la scène...Voici donc pour toi un schéma explicatif:

Chiadé, hein !?

En action !

Ouarf ! Tu penses que ce n'est rien...ouais, ça n'a l'air de rien, nuance ! Mais c'est un sport acrobatique car les somen déboulent à fond la caisse et, comme elles sont minuscules et glissantes en plus, c'est pas facile à choper. Même les Nippons, pourtant adeptes de la baguette dès leur plus jeune âge, éprouvent quelque difficulté ! J'en ai même vu qui, dépités et frustrés, ont abandonné le jeu et se sont regroupés autour du seau posé à la fin pour puiser tranquillement et sans peine dans l'amas de pâtes accumulées.

Bref, si je tenais la racaille qui a inventé ce truc, je lui ferai bouffer son bambou à ce con !

Cet acte sadique était sponsorisé par la garderie où j'envoie ma fille. Chaque été, ça ne loupe pas, on y a droit...

Les nerfs à vif, les festivités ont continué avec un simili train-fantôme autour de la garderie dont les acteurs étaient...les papas ! Ben voyons ! J'ai donc dû passer 45 minutes caché dans un coin avec un masque puant sur la tronche à faire pleurer les gosses qui passaient devant moi pendant que des hordes de moustiques sauvages et affamés se déléctaient de mon sang hyper-cholestérolisé !

Après avoir servi de dessert aux diptères vampires assoiffés, j'ai pu admirer sereinement, une cigarette dans une main pendant que l'autre était occupée à gratter la surface délicate de ma peau satinée, à la dernière attraction typique de ce genre de festival, le massacre de pastèques...

Règle du jeu:

Tu prends une pastèque entière, que tu places par terre, tu bandes les yeux d'un gamin hystérique, tu le fais tourner plusieurs fois sur lui-même (mais pas trop pour pas qu'il te vomisse dessus...), et tu lui donnes un long bâton. Une fois lâché, le gamin doit d'un coup et d'un seul, exploser la pastèque. Il est aidé et dirigé par le reste de la meute hurlante des gremlins agglutinés à distance respectable du bâton pour ne pas en prendre un coup dans la tronche.

Et ça continue jusqu'à ce que tous les braillards soient passés et aient tenté leur chance, les pastèques explosées étant changées par de nouvelles. A la fin, je te le donne en mille, qu'est-ce qu'on fait ? Eh ben on mange les pastèques...Enfin, pas moi, j'ai horreur de ça !
Allez, je suis dans un bon jour malgré la gueule de bois, je te remets une photo !


En tout cas, il faut absolument que je prévois un voyage l'année prochaine à la même époque...

A Tchao !

Publié dans nipponeries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ujenny 09/09/2006 18:03

Bah Nico, conseil pour la prochaine fois: tu te mets au DEBUT du bambou, tu verras, t'augmenteras tes chances d'avoir la vague sensation d'être un peu rassasié de 90% Enfin moi ce que j'en dis...
Sinon, félicitations pour cette article, quelle force d'évocation! Je me suis bien marrée en t'imaginant traumatiser les gosses derrière ton masque!! (t'étais en quoi??)

jenna 04/09/2006 01:33

Trop marrant les somens j'ai jamais vu ce jeu!

missmio 30/08/2006 17:52

Pas facile de se nourir dans ton pays !!  Tu dois pêcher tes pâtes et torturer une pastèque les yeux bandés avant de la manger !!

Fredogino 30/08/2006 12:19

Non, c'est le passe automatique 12-25 ans, navigo, autant te dire que je n'y ai plus droit... Bon, et Bruxelles?

Youk 1er de Bourgogne 30/08/2006 08:35

Il est où, ton comm' bizarre ? Yu aurais pu me laisser le lien ;-)
Amicalement.