Dernières nouvelles du Front

Publié le par Caïus Nicolus

Eh ben voilà, le petit coup de déprime pré quarantaine est passé, ça va mieux, en partie grâce à tes encouragements ! En attendant, je n'ai pas eu des jours extrêmement palpitants, mais il y a deux ou trois trucs que je voulais te raconter.

Il y a 15 jours, ma blonde et moi nous sommes rendus dans un des temples de la consommation sis à quelques minutes à pied de chez nous avec l'intention d'investir enfin dans un washlet. Tu sais, ces toilettes du futur dont je t'avais déjà parlé ! Je me voyais déjà, siègeant sur le trône, lisant le Canard, les fesses doucement réchauffées, pendant de longues heures... Bref, que du bonheur en perspective !
Nous entrons dans l'antre du consumérisme, obliquons directement vers le rayon en question, étudions et comparons les modèles et les prix, mais cet élan acheteur qui nous avait mené jusqu'à là était bizarrement en train de s'étioler en contemplant les engins...Décontenancés par le choix, ne sachant pas très bien lequel de ces objets ferait notre bonheur, nous voilà repartis vers la sortie, non sans avoir au passage récolté quelques brochures afin d'étudier ça à tête reposée à la maison.
Entre les gogues et la sortie se trouve le rayon réfrigérateur. Par curiosité, nous voilà inspectant les différents modèles de frigo, nous émerveillant devant les gadgets des uns et des autres, écoutant avec intérêt le discours tout fait du vendeur et, bien sûr, nous avons pris une brochure...

De retour à la maison, bredouilles, nous nous mettons immédiatement à l'étude des pamphlets publicitaires que nous avions rapportés et...tombons d'accord pour retourner au magasin le lendemain (à chaque jour suffit sa peine !) pour acheter un frigo ! Si ! Au temps pour les toilettes du futur, avec l'été qui arrive (sans se presser soit dit en passant...), la cuvette chauffée, ça sera pour cet hiver !
Le lendemain, retour donc au rayon froid de l'échoppe, achat expédié en 15 minutes chrono ! Arrive le moment où nous demandons le délai de livraison, la réponse nous laisse sur le cul: le jour même ! Hein ? Mais nous sommes dimanche ! Ben oui, et alors ? C'est le Japon ici, la consommation c'est 365 jours par an.

Retour à la maison illico pour débarrasser un peu la cuisine afin de faire de la place pour le nouvel engin, coup de fil du magasin: "Allô, on vous livre dans dix minutes !" Argh...!
Branle bas de combat pour vider l'ancien, les mecs arrivent avec le nouveau; durée totale de l'opération: 10 minutes ! Nous voilà équipés pour quelques années...Chapeau quand même !

Après une semaine morne au bureau (il fallait bien ça pour se remettre des émotions du weekend), nous avions prévu de sortir samedi soir, chez un copain qui pendait la crémaillère. Petite grasse mâtinée, on expédie la gamine chez ses grands parents, retrouvons d'autres copains à Yanaka, quartier très sympa de Tokyo, et allons déjeuner. Direction le Chalet Suisse, temple de la fondue et de la raclette dans la métropole nippone. Manque de pot, on avait oublié qu'il fallait réserver au moins deux jours à l'avance pour avoir le bonheur de perdre son petit bout de pain dans le fromage fondu...sniff ! Nous nous sommes rabattus sur le seul plat disponible, des spaghettis...
Rien à redire sinon que pendant tout le repas et même un peu après (il y avait de l'orage et il pleuvait assez fort), à la table d'à côté, deux nanas discutaient. Enfin, discutaient, je suis loin de la réalité...En fait, il n'y en avait qu'une qui parlait pendant que l'autre opinait. Tu me diras: "et alors ?" Attends ! On était loin de l'opinement nippon usuel à coups de "Ahh so desuka ?" ou de "hummm, so desu né !", là, pendant plus de deux heures, la nana n'a émis que des "aum" longs et graves...! Eh bien crois-moi sur parole, les sons graves c'est abominable ! Horripilant d'avoir ça dans l'oreille tout le temps ! Pas moyen de l'arrêter ! Arghh !! vite, un fusil !

Le ventre plein et l'oreille bouchée, nous nous dirigeons chez notre copain non sans avoir fait un petit détour par Ueno et Ameyoko, histoire de prendre un petit bain de foule, acheter du vin pour ne pas arriver les mains vides.
Là, chez lui, dans son appart tout neuf, quasi vide, siégeait une télé monumentale. Tu as déjà vu un écran de 56 pouces de près ? Non seulement c'est impressionant, mais, dans un appartement japonais, ça occupe pas mal d'espace ! Tout ça pour frimer et regarder la coupe du monde de foot...Enfin, les goûts et les couleurs, hein !

Les convives arrivent petit à petit, les bouteilles de bière se vidant au fure et à mesure, nous nous retrouvons à 22 dans 15 mètres carrés. Est-il besoin de préciser que j'étais le seul non-Japonais ? Non pas que ça me dérange outre mesure, sauf que c'est un peu chiant, à force, de devoir répéter que-je-suis-Français-et-que-j'habite-depuis-13-ans-au-Japon-et que-c'est-pour-ça-que-je-parle-un-peu-la-langue...
Après la bière, c'est au tour des bouteilles de vin de se vider. Horreur, ô sacrilège ! Barbares ! N'y connaissant rien, certains ont acheté du vin (mais peut-on vraiment appeler ça du vin) nippon ! Beurk ! On dirait du vinaigre sucré...Rien que d'y repenser, j'ai des haut-le-coeur. A côté de ça, même le vin bon marché italien ou espagnol (y en a qui ne doutent de rien quand même...!) avait des airs de grands crûs ! Il a fallu que nous cachions près de nous le vin que nous avions acheté (rien de spécial, juste un petit Côtes du Rhône sympathique) afin de pouvoir boire quelque chose de correct. De toute façon, personne n'aurait apprécié le doux bouquet d'icelui, alors, pourquoi le partager ? Quand tu vois qu'il y en avait qui se resservaient du vinaigre !!!!

Mais, bon, c'était quand même une soirée sympa. Comme de bien entendu ici, on libère les lieux vers 23h00 et des poussières afin de pouvoir attraper le dernier métro. Le temps d'arriver à la maison et de se poser, il était 2 heures quand je suis allé rejoindre Morphée et ma blonde.

Dimanche sage à la maison, un peu mal sous le crâne (normal, le mélange bière et rouge, c'est pas recommandé), télé, manger et re-dodo !

A Tchao !

Publié dans nipponeries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

:0007: Youk 09/05/2006 10:21

Prochain GP dimanche 14.
Bises.

chibi 08/05/2006 22:50

Haha !! Comme je reconnais bien là le professionnalisme japonais !! Pour l'achat de mon frigo, ca a été bien plus compliqué : en france, ils aiment bien tout compliqué et taxé  !!! Quant à youk et son experience en allemagne, pas mal non plus !!Concernant les "aum" graves, je compatis !! moi, ca va, mes copines, elles font plutot dans les aigus !! Ce qui a quand meme le dont d'énerver mes compatriotes français aussi, remarque !! (vous etes jamais content, vous les francais !! loooool !Mais je trouve que le mieux pour horripiler les francais (outre les achats de vin dégueus !), c'est quand ils nous entendent manger des ramen !! En france, ils ont pas l'air de comprendre que ces nouilles, faut les manger en aspirant de l'air sinon, ca brule !! lol !! L'ex de mon frere nous a tapé le scandale au resto parce qu'on faisait du bruit !! Note d'humour !! Fallait pas venir dans un resto japonais ou les 3/4 de la clientèle sont des japonais qui font tous du bruit en mangeant les ramen !!Eclate toi bien et pense quand meme aux toilettes chauffantes !!! C'est comme les kotatsu : les essayer, c'est les adopter !!!

Josée 08/05/2006 21:58

Il faut dire que les commentaires sont aussi amusants que le texte. Moi aussi je dois changer mon frigo et j'hésite tellement que j'ai tout mis sur le rebord de la fenêtre -il a fait froid- mais maintenant avec les 17° qui nous arrivent en constance je sens qu'il va falloir que je me décide alors Darty où...qui? A quand le service à la japonaise ? Si j'avais un commerce je m'y mettrais. SI, si.
Bien amicalement

Semiramis 07/05/2006 18:49

a tout lu , mais rien bu ;-D

Fredogino 05/05/2006 15:47

Pas mal l'anecdote de Youk aussi... Vous êtes savoureux les gros...