Zizi Riders

Publié le par Harley David

Dans la série des portraits que j’avais entamée ici, je me suis rendu compte que j’avais oublié quelques composantes intéressantes de la société nipponne. C’est vrai quoi, à force d’avoir les choses devant soi en permanence, on ne remarque plus rien et tout devient commun, une partie intégrante de ton univers. T’es quand même verni hein ! Je pense à tout pour toi !

Bon, revenons à nos moutons, le sujet que je voulais aborder aujourd’hui avant d’être grossièrement interrompu par moi-même…

Tout d’abord, il y a les 暴走族 ou Bõsõzoku pour faciliter la lecture…Littéralement, ça veut dire « la tribu de la vitesse », rien à voir donc avec un clown célèbre au patronyme ressemblant ! Quoique…quand tu vois la tronche et les costumes des gars , tu te demandes…On les appelle aussi les « Kamikaze Bikers ». Leur passe-temps favori consiste à se taper des pointes sur les grandes artères au milieu de la nuit, ou bien au contraire, rouler au ralenti lorsque les susdites artères sont encombrées, ce qui est assez exaspérant, tu en conviendras quand tu te retrouves bloqué par ces bandes de clowns pendant des heures, que la police ne fait rien et que tu étais juste sorti acheté du pain, bordel de merde ! Hein ? Mais non je ne suis pas énervé…

Comme tout groupe au Japon, la hiérarchie y est bien sûr très stricte. Pas question de dépasser le chef ! Les nouvelles recrues et autres blancs-becs sont là pour fermer la route et empêcher les voitures qui le voudraient (ou qui oseraient) de doubler. Cela s’applique bien entendu à celles de la police qui, gyrophare en action et haut-parleurs à fond, suivent (à distance respectable) le groupe de motards en les priant gentiment de bien vouloir cesser ce regroupement subversif et antisocial, de rentrer tranquillement chez eux et de bien dormir afin de pouvoir aller à l’école le lendemain…Tiens, voilà à quoi ça ressemble monté sur le destrier...

« Mais que fait donc la police ? » s’écrierait alors un sarkoziste tombé inopinément sur cette page…Réponse : Rien ! Les flics ne peuvent pas intervenir car, non seulement ils ont la trouille de se prendre un coup de batte de baseball sur le képi, mais en plus les jockeys mécaniques sont pour la plupart mineurs, donc intouchables juridiquement parlant ! Tout cela au grand dam de la population qui accuse ces cow-boys modernes de tous les maux. L’idée générale à leur encontre c’est que ce sont des criminels, de la graine de yakuza enfin, je ne vous le fait pas dire ma pauv’ dame !!!! Conforté par la propagande enragée des forces de l’ordre et des médias, toujours prêts à servir icelles…La réalité est tout autre ! Très peu de faits viennent appuyer ces allégations populaires ; mis à part quelques accidents de la route dont ils sont eux-mêmes victimes, ces gamins asociaux sont là pour se faire plaisir et pas pour voler ni violer la population…

Après les deux-roues, passons aux autres fêlés du macadam, les « Yankees ». Rien à voir avec l’équipe de baseball new-yorkaise, au cas (très improbable venant de toi) où tu te serais posé la question, les yankees nippons ressemblent à s’y méprendre aux zigotos à moto si ce n’est qu’ils sont :

1) en voiture

2) ils ont les cheveux décolorés en blond pisseux

Ils ont des bagnoles complètement relookées, dignes de figurer dans les annales de Jacky, et s’amusent à se taper des chronos en pleine nuit ! Avant, ils étaient à pied et représentaient le « seul » vrai danger potentiel des rues tokyoïtes, mais ces durs à cuire sont en voie d’extinction…

Signe distinctif de cette jeunesse bigarrée, ils arrivent à imiter la poule qui pond à merveille ! Quoi-t’est-ce ? Essaye de t’accroupir en gardant la plante des pieds à plat sur le sol, tu verras ce que je veux dire !

Voilà, il me reste encore à décrire les routiers, mais vu l’étendue du sujet, je préfère le garder pour plus tard.

A Tchao !

Publié dans nipponeries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jak 21/10/2005 16:54

1 com

Kilucru 20/10/2005 23:25

Marcel, on s'accroupit de cette façon partout en Asie... mais surtout à la campagne (à Pekin, c'est même un signe distinctif : celui qui s'accroupit ainsi trahit ses origines pebrouzes et fait ricaner les urbains).

Santo Subito 20/10/2005 23:02

C'est pour emmerder le monde que t'es revenu au rouge ?

Le Gros 19/10/2005 09:06

Les hommes se fouillent le nez tout le temps au Japon.

Dans le train, au bureau, dans leur bagnolle (quoique ds la bagnole c'est vrai ds tous les pays je crois).

Pour les motos en bande, je suis témoin. Ils font ca vers 4 du mat ds les campagnes et ils réveillent tout le voisinage sur 5 km.

KCA 18/10/2005 10:27

Ah au fait je rmarque que tu as mis des photos.... C'est du boulot hein!?